RÉPARER UNE EXPÉRIENCE TRAUMATIQUE CHEZ LE CHIOT

COMMENT "RÉPARER" UNE EXPÉRIENCE TRAUMATIQUE CHEZ LE CHIOT ?

BILLETS D'ÉDUCATION CANINE

Il peut arriver qu'à un moment et malgré toutes les précautions que vous prendrez, votre chien soit confronté à une situation qui lui fera très peur et qui le marquera à vie.

Ces "Grandes Peurs" peuvent être de divers origines : un camion qui klaxonne, un humain qui le frappe, un animal qui l'attaque, tomber dans un ruisseau, etc.

Ceci est particulièrement valable lorsque la Grande Peur se produit pendant la période sensible de "l'imprégnation" (entre 3 et 12 semaines environ), mais une peur traumatique reste possible toute leur vie, même adulte.

Voici et à partir d'un exemple concret, ce que vous pouvez faire pour diminuer les séquelles et les troubles comportementaux que cette Grande Peur pourrait produire.

L'EXEMPLE

Un chien sain et "normal" (même le plus querelleur envers ses congénères), inhibe naturellement son agressivité envers un chiot. Bien sûr et selon son caractère, il pourra être plus ou moins patient et permissif envers le chiot et il le corrigera en le "remettant à sa place" si le chiot l'embête. Il pourra l'ignorer, le bousculer ou même lui grogner. Mais tout cela c'est sain et bénéfique, car il ne fait que vous aider à bien éduquer votre chiot, en lui apprenant à être respectueux avec les chiens qu'il rencontre.

Cependant de plus en plus de chiens sont issus d'élevages-usine (ou de pseudo "élevages familiaux" taille XXL) où ils sont peu stimulés et grandissent séparés de leur mère et d'autres adultes. De ce fait ils développent des troubles comportementaux importants, entre autres n'inhibant pas leur agressivité envers les chiots.

Ainsi il est possible que lorsque vous allez socialiser votre jeune chien en lui faisant rencontrer le plus de chiens  possible (ce qu'il faut impérativement faire), il fasse une mauvaise rencontre et qu'il soit attaqué par un chien qui par ailleurs paraissait sympa et ne manifestait aucune agressivité.

Face à cette expérience malheureuse et de plus en plus fréquente (même si elle reste heureusement marginale), beaucoup de propriétaires décident suite à une telle attaque, de ne plus prendre des risques et d'isoler leur chiot pour lui éviter toute nouvelle mauvaise expérience.

Faire ceci équivaut à renforcer la Grande Peur qu'il a subi et à augmenter ses propriétés traumatisantes, car ce sera le dernier souvenir qu'il gardera prioritairement en mémoire, et dans peu de temps il deviendra un souvenir traumatisant. Le chiot deviendra inéluctablement très craintif envers les nouveaux chiens qu'il rencontrera et en prenant de l'âge, très probablement agressif (par précaution) envers tout nouveau chien.

Lorsqu'un chiot vit une Grande Peur, le mal est fait et on ne pourra pas revenir en arrière. En revanche et faute de ne pas pouvoir effacer ce souvenir, ce que nous pouvons faire c'est de le "noyer" par la multiplication d'expériences semblables mais où cela se passera bien.

Si c'est le klaxon d'un camion qui lui a fait très peur, dès le lendemain il faut l'amener se balader et jouer près d'un camion stationné (en prenant bien sûr la précaution qu'il ne klaxonne pas) et renforcer ainsi de nombreuses fois cette bonne expérience en augmentant progressivement l'intensité : camion garé de loin, puis de plus près, puis avec le moteur qui tourne, puis qui avance, etc.

Dans mon exemple d'un chiot qui se fait attaquer par un chien adulte, il faut sans tarder multiplier les rencontres avec des chiens sains et sympathiques.

Bien entendu on ne peut pas effacer complètement la mauvaise expérience et très probablement votre chien restera méfiant toute sa vie lors de toute nouvelle rencontre. Surtout si l'attaque c'est passée pendant l'Imprégnation. Mais en multipliant les bonnes expériences nous allons lui donner les moyens de relativiser et de contextualiser toute nouvelle rencontre.

Pour le dire rapidement : lui apprendre que même si parfois ça craint, cela peut aussi très bien se passer.

Retrouvez-nous sur Facebook !

Eduardo MORGAN TIRADO

COMPORTEMENTALISTE ÉDUCATEUR DRESSEUR CANIN

Élevage familial / Meute nordique depuis 2005

0623719856 - eduardo.morgan@magellan-en-isere.fr
Notre-Dame de l'Osier - Isère - France

© 2021 Magellan en Isère / SIRET 89919133200019  - Comportementaliste Éducateur Dresseur Canin - Élevage Malamute d'Alaska

Eduardo MORGAN TIRADO

COMPORTEMENTALISTE  ÉDUCATEUR DRESSEUR CANIN

Élevage familial / Meute nordique depuis 2005

0623719856

eduardo.morgan@magellan-en-isere.fr

Notre-Dame de l'Osier - Isère - France